La part d'investissements bruns reste encore élevée dans les portefeuilles des assureurs et des banquiers français. @Exxon

BOÎTE À OUTILS

10 % : l'ACPR chiffre la part brune des assureurs français

 Article réservé aux abonnés | Par   Nicolas REDON |Publié le 06/11/2019

Le dernier bulletin Stabilité financière et système financier publié par la Banque de France sur la base de données récoltées par l’ACPR s’intéresse aux risques climatiques qui pèsent sur le secteur financier français (banques et assurances). L’institution estime notamment à 10 % le poids des encours exposés le plus fortement aux risques de transition. L’importance de ce chiffre nourrit les réflexions des autorités de supervision.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) s’est penchée sur la part brune du secteur des assurances et des banques. Et a découvert une mine ! Dans le bulletin de la Banque de France du mois d’octobre, le régulateur donne les chiffres. Sur un périmètre incluant l’ensemble du secteur des assurances (17 groupes représentant 88 % des placements du marché), l’ACPR estime que l’exposition aux secteurs carbo-intensifs représente 9,5 % de l’encours total des placements, soit 249 milliards d’euros. S’agissant des banques françaises, l’exercice, basé sur des données au 31 décembre 2017, conclut à une exposition de 12,2 % et 613 milliards d’euros d’encours.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Décryptages des tendances
de marché, nouveaux outils
et stratégies innovantes

Analyses des pratiques
d’investissement
et de gestion responsables

Chaque mercredi :
ce qu’il faut retenir de
l’actualité Finance Durable

Je m’abonne