2021: l’année où Danone aura revu sa gouvernance de fond en comble

@CCO

BUSINESS CASE

2021: l’année où Danone aura revu sa gouvernance de fond en comble

Par  Novethic, Arnaud DUMAS|Publié le 30/12/2021

L’année 2021 aura été marquée par un véritable coup de tonnerre chez Danone. Emmanuel Faber, chantre d’un capitalisme plus responsable, qui avait transformé le groupe agroalimentaire en première société à mission du CAC40, s’est fait sortir du groupe par quelques actionnaires soucieux de performance financière. Un événement retentissant qui a marqué le début d’une refonte totale de la gouvernance du groupe. Retour sur la saga Danone 2021.

Danone a connu une année pour le moins mouvementée. La gouvernance de ce groupe phare du CAC40 a été revue de fond en comble en l’espace de quelques mois, sous la pression de quelques actionnaires très motivés qui s’inquiétait des performances financières du groupe agroalimentaire. Outre la bataille d’actionnaire, c’est surtout le profil de l’entreprise et d’Emmanuel Faber, son dirigeant d’alors, qui ont fait couler beaucoup d’encre. Première société à mission du CAC40, Danone se dénote de ses pairs pour son engagement plus social. L’intervention des fonds activistes a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le monde des grands groupes français.

Dès la fin 2020, des tensions sont apparues entre quelques actionnaires et le conseil d’administration. Deux fonds d’investissement, l’un britannique Bluebell Capital, l’autre américain Artisan Partners, ont visé directement Emmanuel Faber en s’attaquant au point faible de la gouvernance du groupe, le cumul des fonctions de président et de directeur général. Rendue publique, la pression a obligé Emmanuel Faber à abandonner d’abord son poste de DG début mars 2021, puis, quelques jours plus tard, à quitter l’entreprise.

Hormis le cumul des fonctions, les actionnaires activistes critiquaient également la stratégie durable "local first" mise en place par Emmanuel Faber, qui visait à rapprocher la stratégie de l’entreprise de ses marchés. Artisan Partners demandait notamment de geler cette stratégie pour laisser le champ libre à un nouveau directeur général, dont la mission consisterait à remonter les résultats du groupe et, surtout, la valeur de l’action.

Renouvellement du conseil d’administration

Le départ d’Emmanuel Faber a donné le signal de départ à la refonte de la gouvernance de l’entreprise. Gilles Schnepp, ancien PDG du groupe Legrand, prend la présidence du conseil d’administration de Danone à la suite d’Emmanuel Faber. Au mois de mai, Antoine de Saint-Affrique, qui dirigeait le spécialiste du chocolat Barry-Callebaut, est nommé directeur général de Danone, il prend ses fonctions en septembre. Le conseil d’administration, qu’Emmanuel Faber avait accusé d’avoir fait le jeu des actionnaires activistes, sera aussi entièrement revu. Les administrateurs en poste se sont accordés pour ne pas demander le renouvellement de leur poste, à commencer par Franck Riboud, ancien PDG et fils du fondateur.

La stratégie financière des fonds activistes ne semble toutefois pas avoir encore porté ses fruits. Le cours de Bourse de Danone avait commencé à reprendre des couleurs après l’éviction d’Emmanuel Faber. Mais le soufflé est retombé après l’été. Le groupe agroalimentaire fait par ailleurs encore face à des controverses au Maroc, où il avait fait l’objet d’un boycott lancé sur les réseaux sociaux contre les produits trop chers de la marque. Face aux lourdes pertes enregistrées sur ce marché, Centrale Danone, la filiale locale, a décidé de se retirer de la Bourse de Casablanca.

Emmanuel Faber, de son côté, n’a pas attendu très longtemps pour retrouver du travail, dans des rôles plus proches de la finance que de l’opérationnel. Il a ainsi été recruté en tant qu’associé du fonds belge Astanor Ventures, spécialisé dans la foodtech, et pour lequel il va mettre à profit sa connaissance du secteur de l’agroalimentaire. Il a aussi pris la présidence de l’International Sustainability Standards Board (ISSB), un conseil créé par la fondation IFRS pour créer un standard de reporting ESG pour les entreprises. ■


Popup de la lettre d'information! Le snippet pop up de la lettre d'information est effectif sur cette page. Cliquez C'est ici pour éditer le contenu du dialogue