Amazon, Google, Meta... les géants de la tech communiquent sur leurs licenciements et espèrent relancer leurs cours de bourse

@CCO

BUSINESS CASE

Amazon, Google, Meta... les géants de la tech communiquent sur leurs licenciements et espèrent relancer leurs cours de bourse

 Article réservé aux abonnés | Par  Anne-Catherine Husson Traore | Publié le 06/01/2023

Les GAFAM sont boursièrement au plus mal. La martingale qui a fait leur fortune ne fonctionnant plus, ils tentent d’enrayer leur descente capitalistique en annonçant des licenciements massifs. Cette stratégie qui marque le retour du "licenciements boursiers" fonctionne-t-elle ? Pas vraiment au vu des courbes toujours orientées à la baisse. Retour sur trois cas emblématiques.

Amazon : 18 000 départs parmi 1,5 million d’employés !

Andy Jassy, le PDG d’Amazon, a annoncé le 4 janvier que le groupe allait se séparer de 18 000 personnes, soit 8000 de plus qu’annoncées par la rumeur. L’Europe sera concernée mais n’aura d’informations précises qu’à partir du 18 janvier. A priori, ce n’est pas la logistique qui est visée puisque le dirigeant du groupe met en avant "l’incertitude économique et le rythme rapide des recrutements les plus récents" pour justifier cette décision. Pendant la crise Covid, Amazon avait doublé ses effectifs pour faire face à la demande en explosion de clients cloitrés chez eux par les mesures sanitaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable