Après plusieurs controverses, NSO Group est placé sur liste noire par les États-Unis

@CCO

BUSINESS CASE

Après plusieurs controverses, NSO Group est placé sur liste noire par les États-Unis

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 25/11/2021

Pointé du doigt depuis longtemps par les ONG, au cœur de révélations fracassantes l’été dernier sur les abus de son logiciel espion, le groupe NSO est désormais placé sur la liste noire américaines des entités à risque pour la sécurité nationale. Les investisseurs de la société israélienne qui n’avaient pas été échaudé par les précédentes controverses se retrouvent avec un actif dont la valeur dégringole.

C’est la ruée vers la sortie pour les institutions ayant participé au financement du groupe NSO. La société de technologie israélienne a été placée par le département du Commerce américain sur la liste de noire des entités étrangères dont l’activité est "contraire à la sécurité nationale ou à la politique étrangère des États-Unis". Le logiciel Pegasus, la pépite du groupe NSO qui permet de collecter les informations contenues dans les smartphones, est la principale cible de la décision de l’administration américaine. 

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable

1 € le premier mois*

*Pour l’offre « ACCESS »