Blockchain et crédit carbone, la recette détonante d’une ex-star déchue de la tech

@CCO

BUSINESS CASE

Blockchain et crédit carbone, la recette détonante d’une ex-star déchue de la tech

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud Dumas|Publié le 04/06/2022

Adam Neumann a fondé WeWork, l’a portée aux nues à Wall Street, avant de sombrer en raison d’une gouvernance défaillante. Mais l’ex-entrepreneur star veut se racheter une conduite en lançant une nouvelle initiative plus verte. Flowcarbon vise à inscrire les crédits carbone sur une blockchain pour fluidifier les échanges et faciliter la compensation. Une solution peu convaincante pour l’auteur et entrepreneur Steve Moradel. Chaque semaine, Novethic Essentiel pointe un billet LinkedIn qu’il ne fallait pas manquer.

"Nous démarrons une réaction sur chaîne", annonce la start-up américaine Flowcarbon sur son site. Elle promet d’utiliser le levier de la blockchain pour faire passer à l’échelle les solutions au changement climatique. Des promesses alléchantes de la part de cette entreprise qui vient de lever pas moins de 70 millions de dollars auprès de fonds de capital-risque, menés par la société d’investissement a16z Andreessen Horowitz, fondée par deux spécialistes de la technologie. Mais tant les promesses de la start-up que la spectaculaire levée de fonds ont fait tiquer les réseaux sociaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable