Échec d’une tentative d’OPA verte pour la fermeture de centrales à charbon en Australie

@CCO

BUSINESS CASE

Échec d’une tentative d’OPA verte pour la fermeture de centrales à charbon en Australie

 Article réservé aux abonnés|Par  Novethic, Paul KIELWASSER|Publié le 18/03/2022

Rendez-vous manqué. Le conseil d’administration de l’australien AGL Energy a rejeté par deux fois une offre de rachat, amenée par Brookfield Asset Management, l’employeur de Mark Carney, et par un milliardaire australien. Son objectif affiché était d’accélérer la transition de l’entreprise en organisant la fermeture anticipée de ses centrales à charbon.

L’alliance est inattendue, entre Mike Cannon-Brookes, un milliardaire de la tech, et Brookfield Asset Management, l’un des plus grands gestionnaires d’actifs privés au monde dans le secteur de l’énergie (fossile ou renouvelable). Ce duo de circonstances entendait racheter le premier fournisseur d’électricité d’Australie, AGL Energy, pour infléchir sa stratégie de sortie du charbon, incompatible avec des objectifs climatiques ambitieux. Si la tentative s’est révélée un échec, elle ouvre de nouvelles perspectives pour les investisseurs insatisfaits des progrès obtenus par l’engagement actionnarial.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable