En misant sur le recyclage urbain, Novaxia veut lutter contre l’artificialisation des sols

@CCO

BUSINESS CASE

En misant sur le recyclage urbain, Novaxia veut lutter contre l’artificialisation des sols

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud Dumas|Publié le 27/04/2022

Le secteur immobilier doit faire sa part pour lutter contre le réchauffement climatique. Le recyclage de bâtiments professionnels en logements permet justement de réduire l’étalement urbain et de répondre à l’objectif de zéro artificialisation des sols fixé par la loi française. Le groupe Novaxia, à la fois investisseur et développeur immobilier, s’est spécialisé dans cette pratique et affiche de fortes ambitions de collecte.

Comment répondre à la pénurie de logements tout en garantissant une politique de zéro artificialisation nette des sols ? C’est à cette difficile équation que Novaxia tente de répondre en transformant des immeubles de bureaux en habitations. Une forme de recyclage urbain qui connaît un coup d’accélérateur sous l’effet conjugué de la réglementation et de l’augmentation du télétravail, qui tend à laisser vacants de plus en plus d’espaces. Et Novaxia en profite. À la fois développeur de projets immobiliers et société d’investissement, le groupe prévoit de gérer 6 milliards d’euros d’actifs en fin d’année, contre 4 milliards en 2021.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable