Le britannique Boohoo a vu son cours de Bourse chuter en raison de mauvaises pratiques sociales dénoncées dans un rapport., @Labour Behind The Label

BUSINESS CASE

Entreprises controversées : Boohoo et Tönnies démontrent la matérialité des risques sociaux

 Article réservé aux abonnés|Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 27/07/2020

Une marque de textile digitale, Boohoo, et le plus grand abattoir d’Europe, celui de Tonnies, paient un lourd tribut au Covid-19. Non seulement parce que les conditions de travail qui règnent dans leurs entreprises favorisent sa diffusion massive, mais aussi parce que la pandémie a révélé leur recours massif au travail clandestin et illégal sur le sol européen. Cela a provoqué la chute boursière de Boohoo et entaché la réputation déjà sulfureuse du milliardaire allemand, Clemens Tönnies, le "baron de la viande".

Quel point commun entre des ateliers textiles clandestins à Leicester, au Royaume Uni, et le plus grand abattoir d’Europe à Gütersloh, en Allemagne ? Les conditions de travail des ouvriers entassés dans des ateliers et des logements sans équipements sanitaires, où le Covid-19 s’est propagé très facilement.