La biodiversité, nouvel horizon de l’analyse des risques financiers systémiques

Des chercheurs coordonnés par la Banque de France ont publié une première étude pour évaluer le risque financier lié à la biodiversité. , @CCO

BUSINESS CASE

La biodiversité, nouvel horizon de l’analyse des risques financiers systémiques

 Article réservé aux abonnés|Par  Paul KIELWASSER|Publié le 10/09/2021

La Banque de France a dévoilé un document de travail estimant pour la première fois l’impact des risques financiers liés à la biodiversité pour les institutions financières françaises. Construit selon des principes proches de l’analyse des risques climat, ce modèle pose les fondations de la compréhension d’un nouvel enjeu clé pour la stabilité financière.

En juin dernier, le réseau des banques centrales pour verdir la finance (NFGS) alertait, dans un rapport corédigé avec le consortium de recherche INSPIRE, sur le risque systémique que la biodiversité pourrait représenter pour la stabilité financière. Le travail préliminaire d’une équipe de chercheurs, coordonné par la Banque de France et publié fin août sous le titre "Un printemps silencieux pour le système financier ? Vers une estimation des risques financiers liés à la biodiversité en France", donne une première estimation saisissante de l’exposition des institutions financières françaises, et relève les défis méthodologiques à surmonter.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable

1 € le premier mois*

*Pour l’offre « ACCESS »