La taxonomie européenne des activités vertes devrait inclure une dimension sociale plus importante., @CCO

BUSINESS CASE

La crise sanitaire remet sur la table la question de la dimension sociale dans la taxonomie européenne

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 30/06/2020

La stratégie renouvelée sur la finance durable de la Commission européenne devrait intégrer une plus forte dimension sociale. Un institut allemand, membre de Finance Watch, propose de créer une deuxième taxonomie, en plus de celle sur les activités vertes, intégrant les droits sociaux et humains. Reste à savoir s’il vaut mieux compléter la taxonomie existante ou en élaborer une deuxième. La Commission promet, de son côté, de présenter sa nouvelle stratégie sur la finance durable fin 2020.

La taxonomie des activités vertes, définitivement votée par le Parlement européen, permet de faire un grand pas pour réorienter les flux financiers vers l’économie bas carbone. Mais, alors que la crise sanitaire risque de renforcer les inégalités, des voix s’élèvent pour souligner qu’elle ne prend pas suffisamment en compte la dimension sociale des investissements.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne