JBS, numéro 1 mondial de la viande, vient de présenter un plan anti-déforestation pour répondre aux attentes d'un marché de plus en plus soucieux des questions de biodiversité., @Greenpeace

BUSINESS CASE

Lâché par ses investisseurs, JBS, numéro un mondial de la viande, lance un plan anti-déforestation

 Article réservé aux abonnés|Par  Béatrice HÉRAUD|Publié le 06/10/2020

Accusé à plusieurs reprises d'implication dans la déforestation en Amazonie, le groupe brésilien JBS vient d’annoncer un plan anti-déforestation sur cinq ans. Un retournement qui intervient quelques mois après le retrait d’un nouvel investisseur et qui montre l'efficacité des actions des acteurs financiers sur la transformation des entreprises.

Nourrir le monde ne suffit plus. Encore faut-il le faire de manière durable. JBS, le numéro un mondial de la viande, en fait l’expérience. Epinglé à de nombreuses reprises par des ONG pour son implication dans la déforestation, l’entreprise doit désormais montrer patte blanche en matière environnementale, sous peine de voir son modèle boudé par les investisseurs et ses clients. Celle-ci vient donc de réagir en lançant un plan "anti-déforestation".

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne