L'Essentiel de la Finance durable
L’Allemagne engage une réforme de sa régulation financière pour prévenir un nouveau Wirecard

La BaFin, l'autorité allemande de réglementation des marchés, va voir ses pouvoirs d'enquête élargis., @CCO

BUSINESS CASE

L’Allemagne engage une réforme de sa régulation financière pour prévenir un nouveau Wirecard

 Article réservé aux abonnés|Par  Paul KIELWASSER|Publié le 07/12/2020

Les retombées du scandale Wirecard continuent de secouer l’industrie financière en Allemagne. Un rapport de l’ESMA, l’autorité européenne des marchés financiers, a pointé les déficiences critiques des régulateurs, alors que le gouvernement a lancé une série de réformes pour renforcer leurs pouvoirs et instaurer des règles plus strictes pour la supervision des auditeurs.

La chute de Wirecard, la fintech allemande spécialiste des systèmes de paiement, a souligné à la fois les déficiences dans la supervision financière et le manque de diligence des auditeurs en Allemagne. La jeune société a fait faillite en juin dernier après des révélations faites par le Financial Times sur sa gestion. Près de 2 milliards d'euros d'actifs enregistrés dans les comptes de la société manquaient à l'appel sans qu'EY, le commissaire aux comptes, ne l'ait signalé. Pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise, le gouvernement allemand veut élargir le champ d’action de la BaFin (Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht), le principal régulateur du pays, et lutter contre les conflits d’intérêts et négligences chez les auditeurs. Ces réformes s’effectuent sous l’œil critique des autorités européennes.