Les risques climatiques risquent d'avoir un impact de plus en plus important sur la stabilité financière., @CCO

BUSINESS CASE

Le réseau des banques centrales détaille ses méthodes pour analyser le risque climatique

 Article réservé aux abonnés|Par  Paul KIELWASSER|Publié le 28/08/2020

Le NGFS donne tous les outils pour mieux prendre en compte le risque climatique. Dans une salve de rapports publiés en juin, le Réseau pour verdir le système financier a dévoilé une série de scénarios pour l’analyse des risques climats. L’association de banques centrales émet également des recommandations pour l’utilisation de ces scénarios par les autorités de régulation et un guide pratique à destination des banques centrales sur les effets du changement climatique dans leur action.

"Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas être préparés." C’est le message fort délivré par le NGFS (Network for Greening the Financial System, ou réseau pour verdir le système financier) lors de la présentation d’un rapport sur le risque climatique. Le réseau qui regroupe 66 banques centrales dans le monde, est en train de développer une méthode commune pour améliorer la compréhension de l’impact macroéconomique des risques climatiques et des défis qu’ils posent à l’action des banques centrales.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne