L'Essentiel de la Finance durable
Les 5 clashs ESG qui ont marqué l’année 2020

Actionnaires, investisseurs, lanceurs d'alerte... En 2020, les parties prenantes ont bousculé les entreprises., @CCO

BUSINESS CASE

Les 5 clashs ESG qui ont marqué l’année 2020

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 23/12/2020

Coalition bancale d’actionnaires pour soutenir une gouvernance controversée chez Lagardère, scandale financier chez Wirecard, rébellion des minoritaires chez Unibail Rodamco Westfield… L’année 2020 s’est révélée riche en conflits entre les entreprises et leurs actionnaires, sur des thèmes relevant de la gouvernance, du climat et autres sujets sociaux. L’Essentiel de la Finance durable revient sur les cinq clashs ayant marqué l’année.

Lagardère, le clash des grands actionnaires

C’est Amber Capital, le célèbre fonds activiste, qui a mis le feu aux poudres. Son crime ? Avoir demandé le renouvellement du conseil de surveillance du groupe Lagardère. Lors de l’assemblée générale de mai 2020, Arnaud Lagardère, le dirigeant du groupe, s’est associé à Bernard Arnault, PDG de LVMH, et Vincent Bolloré, principal actionnaire de Vivendi, pour faire front contre la résolution actionnariale d’Amber. Avec un succès… temporaire. Quelques mois plus tard, Vincent Bolloré se retournait contre son ex-allié. Amber Capital et Vivendi signaient un pacte pour renouveler la gouvernance du groupe, tandis qu’Arnaud Lagardère voyait son mandat de gérant prolongé de quatre ans par anticipation. Une bataille juridique en cours devrait rendre l’AG 2021 encore plus mouvementée que la précédente.