L'Essentiel de la Finance durable
Les assureurs mondiaux doivent encore progresser sur les risques climat et biodiversité

, @CCO

BUSINESS CASE

Les assureurs mondiaux doivent encore progresser sur les risques climat et biodiversité

 Article réservé aux abonnés|Par  Ariane Khosrovchahi|Publié le 22/09/2021

Face à la multiplication des risques environnementaux et sociaux, les assureurs sont en première ligne. Pourtant, nombre d'entre eux ne sont pas armés pour les évaluer, les gérer et contribuer à leurs réductions. ShareAction a évalué 70 compagnies d’assurances mondiales et s’alarme des lacunes persistantes pour la prise en compte de ces risques.

ShareAction a évalué 70 des compagnies d’assurances les plus influentes au niveau mondial. Leurs implications dans quatre domaines ont été étudiées : le climat, la gouvernance, la biodiversité et les droits humains. Le bilan fait par l'organisation est globalement mitigé, avec néanmoins un avantage pour les assureurs européens. "La majorité des grands assureurs ne sont pas à la hauteur de leur rôle d'"experts en risques", car ils ne parviennent pas à traiter de manière adéquate les risques systémiques tels que le changement climatique et la perte de biodiversité", estime ShareAction.