Orpea en Russie : double peine sur le plan des risques ESG

@CCO

BUSINESS CASE

Orpea en Russie : double peine sur le plan des risques ESG

 Article réservé aux abonnés|Par  Novethic, Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 26/02/2022

Il y a trois ans Orpea était une entreprise florissante en plein développement international. Elle avait lancé, en partenariat avec Bpifrance et le fonds souverain russe RDIF, un projet de développement d’Ehpad privés à grande échelle en Russie. Début 2022, la matérialisation de graves risques ESG - du scandale Orpea à la guerre en Ukraine - met fin au projet. Cela montre que des développements financièrement solides au premier regard, peuvent être en réalité grandement fragilisés par des facteurs Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance.

Début 2019, Orpea, spécialiste des maisons de retraite médicalisées, est une entreprise française en pleine ascension. Son chiffre d’affaires a progressé de plus 9 % et dépasse les 900 millions d’euros au premier trimestre. Cette croissance lui permet d’annoncer un développement prometteur en Russie, via un partenariat avec Bpifrance et le fonds souverain russe RDIF, de maisons de retraite médicalisées. Selon le groupe coté, ce projet était "la suite logique de sa stratégie de développement à l’international pour un groupe d’ores-et-déjà présent dans 14 pays, avec un réseau d’environ 950 établissements".

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable