L'Essentiel de la Finance durable
Pour Greenpeace, l’équation entre l’information ESG des épargnants et la qualité des fonds durables n’est pas résolue

, @CCO

BUSINESS CASE

Pour Greenpeace, l’équation entre l’information ESG des épargnants et la qualité des fonds durables n’est pas résolue

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 06/09/2021

Pas facile pour un épargnant de bénéficier de conseils sur des placements durables ! Une enquête mystère auprès des conseillers bancaires, menée par Greenpeace en Suisse, montre leur peu d’empressement pour détailler les solutions d’investissement favorables au climat. L’ONG considère par ailleurs que les fonds durables proposés sont loin d’être compatibles avec l’Accord de Paris. Une enquête édifiante alors que l’obligation de questionner les préférences de durabilité des épargnants arrive en Europe.

Le conseil aux épargnants sur l’investissement durable reste encore balbutiant. C’est ce que montre le résultat d’une enquête mystère menée auprès des banquiers suisses par Greenpeace. L’ONG a envoyé 33 personnes auprès de 19 établissements financiers pour, au cours de 43 rendez-vous, demander des conseils pour placer leur argent. Le résultat montre le chemin restant à parcourir pour orienter l’épargne des particuliers vers les investissements durables. D’autant que l’ONG estime que les placements plus verts proposés ne sont pas nécessairement compatibles avec l’Accord de Paris.