Les chercheurs de l'École polytechnique de Zurich ont décortiqué seize outils d'analyse des risques de transition utilisés par les acteurs financiers., @ETH Zurich / Alessandro Della Bella

BUSINESS CASE

Risques de transition : les outils d’analyse doivent encore progresser

 Article réservé aux abonnés|Par  Paul KIELWASSER|Publié le 25/08/2020

Une étude préliminaire de l’École polytechnique fédérale de Zurich a évalué la qualité, la transparence et la pertinence de 16 méthodes d’analyse des risques de transition. Elle suggère des changements structurels pour en améliorer la lisibilité pour les investisseurs et les régulateurs.

Dans un papier de recherche publié fin juillet, deux chercheurs du Center for Economic Research de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPH Zurich) dissèquent et pointent les failles de certains des outils d’analyse des risques de transition les plus utilisés par les institutions financières françaises (CIA de Carbone 4, Climate VaR de Carbon Delta/MSCI, PACTA de 2°ii, etc.). Ils appellent de leurs vœux des méthodes plus scientifiques, plus transparentes et plus pertinentes.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne