Vincent Bolloré étend son empire médiatique avec le lancement de l’OPA de Vivendi sur Lagardère

Vincent Bolloré a été auditionné par le Sénat début 2022. , @CCO

BUSINESS CASE

Vincent Bolloré étend son empire médiatique avec le lancement de l’OPA de Vivendi sur Lagardère

 Article réservé aux abonnés|Par  Anne-Catherine Husson Traore|Publié le 15/04/2022

Après avoir vendu pour 6 milliards d’euros ses activités logistiques et portuaires en Afrique, Vincent Bolloré lance au pas de charge l’intégration du groupe Lagardère par Vivendi. Son objectif : agrandir son empire dans les médias et l’édition en France (Canal Plus, Paris Match, Journal du Dimanche…), pour créer un groupe qui concentre tous les moyens d’influencer l’opinion publique des Français. Officiellement pourtant Vincent Bolloré ne s’intéresse au secteur que pour son attractivité économique, avec l’ambition de créer un "Netflix européen".

D’une dynastie à l’autre. L’Offre publique d’achat (OPA), lancée officiellement le 14 avril par Vivendi sur Lagardère devrait permettre à Vincent Bolloré de régner en maître sur un groupe qui compte des médias français emblématiques comme Paris Match, Europe 1 et le Journal du Dimanche. L’opération va durer jusqu’au 20 mai, le temps d’obtenir la part de capital manquant à Vivendi qui détient déjà 45 % de l’entreprise spécialisée dans les médias, l’édition et les commerces de gares et d’aéroports Relay. Arnaud Lagardère, seul héritier du groupe qui porte le nom de son flamboyant père Jean-Luc, devrait apporter à Vivendi les 11 % de capital qui lui restent en échange de son maintien comme PDG du groupe jusqu’en 2027.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable