Olivier Guersent, directeur général Fisma, lors de la journée européenne consacrée à la finance durable., @LaureneChevanat/Twitter

DÉCRYPTAGE

[Europe] L’Union européenne, moteur puissant pour le développement de la finance durable

Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 22/05/2019

Au crédit des institutions européennes, il faut porter l’incroyable impulsion donnée à la finance durable. En moins de trois ans, celle-ci est devenue un axe majeur de la politique de la Commission sur les marchés financiers. Elle est susceptible de transformer l’économie européenne, à condition que les divergences de vues des États membres ne bloquent pas tout le processus. À l’occasion des élections européennes, Novethic vous propose de revenir sur les grandes avancées obtenues ou en cours au sein de l’Union.

Début 2017, l’expression "sustainable finance" (Finance durable, ndr) était quasi-inexistante sur Google. Aujourd’hui elle génère près de 400 millions de résultats, le premier d’entre eux l’associant à la Commission Européenne. Pour en arriver là, cette dernière a mis en place une recette copiée dans d’autres régions du monde.

Premier ingrédient : la création d’un groupe d’experts de haut niveau, auquel j’ai eu l’honneur de participer, mêlant professionnels de la finance, ONG et praticiens. Leur mission : émettre des recommandations pour que la finance durable gagne le plus de terrain possible. La Commission a embarqué dans son "HLEG" (High Level Expert Group) sur la finance durable des personnalités visibles à l’influence forte comme Pascal Canfin, alors directeur du WWF, Christian Thimann, membre de la TCFD ou Sean Kidney fondateur de la Climate Bonds Initiative. Ils sont devenus par la suite les ambassadeurs de la stratégie et de la méthode mise en place ce qui a contribué à donner de la visibilité à un sujet considéré jusque-là comme technique et sectoriel.