2021 : Cinq têtes d’affiche de la finance durable

@CCO

L'ACTU

2021 : Cinq têtes d’affiche de la finance durable

Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 27/12/2021

La montée en puissance de la finance durable a changé la donne. Elle est désormais confrontée à d’intenses batailles sur son utilité, son impact et sa capacité de transformation. Sélection non exhaustive de ceux qui ont marqué l’actualité en 2021 parce qu’ils ont lancé des débats fondamentaux pour l’avenir de la finance durable

Emmanuel Faber 

L’ancien dirigeant du groupe Danone résume à lui tout seul les dilemmes du moment. 

Avril, épisode 1 : Emmanuel Faber est éjecté de façon fracassante du groupe dont il avait fait la première entreprise à mission du CAC 40 pour manque de résultats financiers et boursiers. Il devient le symbole de l’incompatibilité supposée entre modèle durable et performances boursières. 

Octobre, épisode 2: Emmanuel Faber annonce, en tenue de sport et en pleine nature, qu’il rejoint le fonds Astanor pour faire de la #FoodTech c’est-à-dire de l’impact et de l’argent à travers les entreprises qui inventent la nourriture de demain comme Ynsect ou Infarm. Une façon pour l’ancien dirigeant de Danone de montrer qu’il est convaincu de la profitabilité du modèle durable mais dans le non coté !

Décembre, épisode 3: L’emblématique dirigeant choisit le camp américain de la normalisation comptable sociale et environnementale en étant recruté par l’ISSB, initiative portée par l’IFRS. Il choisit ainsi la matérialité financière contre la double matérialité. Le chercheur Alexandre Rambaud explique longuement en quoi son choix n’est pas bon pour l’environnement.

Christine Lagarde 

Seule figure féminine de ce panel, la dirigeante de la Banque Centrale Européenne a contribué à changer la donne sur la biodiversité et le climat. La destruction de la nature est un éléphant dans la pièce de l’économie mondiale qui n’est ni vraiment évalué, ni vraiment quantifié, a-t-elle affirmé au congrès de l’UICN. Quelques semaines auparavant, elle a lancé l’intégration du changement climatique dans la politique monétaire en actant que la neutralité de marché d’une banque centrale pouvait en fait apporter un soutien massif à l’économie nourrie d’énergies fossiles destructrices pour le climat.

Mark Carney

À la COP26, la star de la finance verte apparue au firmament en 2015, est tombée de son piédestal ! On lui devait le discours fondateur sur le risque systémique que le changement climatique fait peser sur la finance et la création de la TCFD. Mais l’ambassadeur de la COP26 a été très attaqué pour son indéfectible soutien à la compensation carbone et pour la création de sa Glasgow Financial Alliance for Net Zero. Selon lui, cette alliance montre que 130 000 milliards de dollars sont sur le chemin de la neutralité carbone. Or pour ses détracteurs, c’est au mieux environ un tiers de ce montant pharamineux. Pire, il ne s’agit que des actifs des investisseurs pas de la capitalisation boursière des entreprises qui seraient en train de réduire drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre. 

Tariq Fancy 

Cet ancien responsable de la politique durable de BlackRock a secoué la planète finance en lançant un pavé dans la mare. Il a affirmé fin août que l’ESG était un dangereux placébo parce qu’il donne à la finance l’impression qu’elle lutte contre le changement climatique. Les placements durables, au contraire, doperaient l’économie telle qu’elle est parce qu’ils font croire que les entreprises se transforment alors qu’elles masquent avec du greenwashing une transition très embryonnaire et des émissions de gaz à effet de serre toujours en hausse. La controverse a pris de l’ampleur fin 2021 et devrait rebondir et se développer en 2022  

Hugh Wheelan   

Journaliste britannique, Hugh Wheelan a lancé il y a 15 ans Responsible Investor, premier site Internet entièrement dédié à ce qui n’était pas encore la finance durable. Grâce à lui cette communauté, encore réduite à l’époque, a considérablement grandi en partageant les précieuses informations du site qui a accompagné le développement de la finance durable dans le monde entier. Cet été Responsible Investor a été vendu à IPE et Hugh tourne la page fin 2021.■

Popup de la lettre d'information! Le snippet pop up de la lettre d'information est effectif sur cette page. Cliquez C'est ici pour éditer le contenu du dialogue