Aux PRI in Person, les PRI ont rappelé l'importance du cadre de reporting de la TCFD., @EFD

L'ACTU

[À retenir] PRI in Person : le reporting TCFD doit encore faire des progrès

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 18/09/2019

Le cadre de reporting sur le risque climatique de la Task force on climate-related financial disclosure (TCFD) commence à monter en puissance. Mais les PRI veulent pousser investisseurs et entreprises à l’adopter plus massivement. Les rencontres des PRI in Person ont donné l’occasion d’expliquer à une salle comble comment faire de ce cadre un véritable outil.

Un constat était partagé pendant les PRI in Person, à Paris, des 10 au 12 septembre dernier. Si le cadre de reporting de la Task force on climate-related financial disclosure (TCFD) est de plus en plus utilisé, de larges progrès restent à faire, notamment sur la partie relative à l’étude des scénarios. Parmi les signataires des Principles for Responsible Investment, un peu moins de 500 investisseurs ont communiqué volontairement sur des indicateurs de la TCFD en 2018. Les PRI prévoient toutefois de rendre l’utilisation de ces indicateurs sur le climat obligatoire pour tous les signataires en 2019, mais sans obligation de les rendre publics.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne