Assurance-vie : Goodvest veut convaincre les épargnants d’investir dans des produits durables

@CCO

L'ACTU

Assurance-vie : Goodvest veut convaincre les épargnants d’investir dans des produits durables

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud Dumas|Publié le 08/06/2022

La fintech vient de lever 2 millions d’euros pour continuer de déployer son offre d’assurance vie verte. Après un lancement officiel en septembre 2021, elle commence à convaincre des épargnants engagés, soucieux de verdir leurs économies. Le marché de l’assurance-vie durable, disposant d’un des trois labels financiers (ISR, Greenfin, Finansol), commence à décoller en France, mais reste encore marginal.

Elle n’a que huit mois d’activité derrière elle. La fintech Goodvest, qui propose des contrats d’assurance-vie, commence à se faire connaître des épargnants qui souhaitent verdir leurs économies. Elle vient tout juste de lever 2 millions d’euros auprès de business angels et de lancer une campagne de financement participatif pour permettre à ses clients de prendre une part dans son capital. "Nous voulons développer de nouveaux produits et continuer d’améliorer l’analyse ESG des produits, explique Joseph Choueifaty, directeur général et cofondateur de Goodvest. Nous avons une approche exigeante de l’assurance-vie, que nous voulons affiner pour plus de transparence."

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable