, @capture d'écran

L'ACTU

Au One Planet Summit, les chefs d’État veulent orienter la finance vers la biodiversité

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 11/01/2021

Les chefs d’États qui se réunissent lors du One Planet Summit veulent intégrer la biodiversité à la finance climat. Les acteurs financiers commencent de leur côté à développer des outils pour intégrer le risque de perte de biodiversité dans leur activité. Des initiatives comme le Finance for biodiversity pledge ou la Task Force on Nature-Related Financial Disclosure (TNFD) doivent faire en sorte que la nature deviennent l’égale du risque climatique dans leurs préoccupations.

La quatrième édition du One Planet Summit se tient à Paris, principalement en virtuel, ce lundi 11 janvier. Organisé par l’Élysée, il ambitionne notamment de "mobiliser les financements pour la biodiversité" et doit donner l’occasion à des chefs d’État d’annoncer de nouveaux engagements. Ce sommet met l’accent sur un risque au moins aussi grand que le changement climatique pour nos économies, mais qui reste encore souvent ignoré de nombreux acteurs publics ou privés.