La Federal Reserve américaine devrait bientôt intégrer le Network for Greening the Financial System (NGFS)., @Fed

L'ACTU

Aux États-Unis, les risques climat s’imposent enfin aux régulateurs financiers

 Article réservé aux abonnés|Par  Paul KIELWASSER|Publié le 03/12/2020

La Réserve Fédérale américaine a pris un tournant important en reconnaissant que les risques liés au changement climatique représentaient une menace pour la stabilité financière. Elle a également déclaré son intention d’adhérer au NGFS, le réseau des banques centrales pour verdir la finance. Ces annonces marquent une nouvelle étape dans la prise de position des régulateurs financiers américains sur les risques climat.

Coïncidence ou anticipation d’un revirement politique ? Dans la semaine suivant l’élection américaine, la Fed a inclus les risques climat dans ses priorités pour la supervision de la stabilité financière. La banque centrale fédérale en a profité pour s’engager publiquement à intégrer le NGFS, le réseau des banques centrales et autorités de supervision pour verdir le système financier. En parallèle, un débat agite la SEC, le gendarme boursier, sur la nécessité d’un reporting climat obligatoire.