Aux États-Unis, une nouvelle taxe pour restreindre l’appétit de l’industrie pétrolière pour les rachats d’actions

@CCO

L'ACTU

Aux États-Unis, une nouvelle taxe pour restreindre l’appétit de l’industrie pétrolière pour les rachats d’actions

 Article réservé aux abonnés | Par  Paul Kielwasser | Publié le 05/09/2022

L’administration Biden a fait voter une taxe sur les rachats d’actions des entreprises cotées. L’industrie pétrolière et gazière fait partie des secteurs ciblés car elle se refuse à investir dans la production malgré des revenus exceptionnels, qui financent à la place de grands programmes de rachat.

Les sociétés du S&P 500 ont racheté leurs actions pour un montant total de 881 milliards de dollars en 2021. Un record qui a irrité à Washington, où les démocrates dénonçaient un détournement excessif de richesses au profit des actionnaires. Une nouvelle taxe doit inciter ces entreprises à allouer autrement leur capital disponible. En première ligne, le secteur pétrolier américain a pourtant peu de chances de changer de comportement à court-terme car il reste sous pression d’investisseurs exigeants.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable