L'Essentiel de la Finance durable
Cat Bond : Generali lance la première obligation catastrophe verte

, @CC0

L'ACTU

Cat Bond : Generali lance la première obligation catastrophe verte

Par  Paul KIELWASSER|Publié le 26/07/2021

L’assureur italien Generali a émis un "cat bond" pour réassurer ses pertes éventuelles liées à la survenue de catastrophes naturelles en Europe, et s’engage à investir dans des projets verts le capital reçu des souscripteurs. Cette première introduit la question de l’impact environnemental dans un nouveau marché de niche, dont le développement pourrait être accéléré par le dérèglement climatique.

Generali a imaginé la première obligation catastrophe verte ("cat bond" dans le jargon financier). La multiplication d’évènements naturels extrêmes nourrit l’intérêt des groupes d’assurance pour ce type de dette, et que les investisseurs en mal de rendement commencent à se tourner vers cette niche de marché risquée. Le cat bond appartient à la famille des ILS (insurance-linked securities), des produits financiers permettant de transférer aux investisseurs le risque d’assurance associé à certains évènements.

Le coupon est important, mais les souscripteurs peuvent perdre une partie de leur capital si la catastrophe naturelle se matérialise. Au-delà des groupes d’assurance, certaines entités publiques commencent à s’y intéresser. Par exemple, le Los Angeles Power and Water Department a émis un titre de dette en 2020 pour s’assurer contre les dommages provoqués par les incendies en Californie. 

Generali a apporté une innovation au modèle du cat bond, en s’engageant à investir le capital reçu dans des projets et produits d’assurance verts. Un cadre d’émission définit les secteurs éligibles et les conditions de refinancement, comme pour une obligation verte. Le collatéral apporté dans la transaction sera également investi dans des titres durables de la BERD. 

L’avenir de l’assurance contre les catastrophes naturelles

Generali cherche à transférer aux investisseurs les pertes éventuelles liées à la survenue de tremblements de terre en Italie et de tempêtes en Europe. Si les investissements verts ne peuvent pas directement influer sur le premier cas, les efforts entrepris dans l’atténuation des effets du changement climatique ont un impact direct sur le second. 

En pratique, un cat bond vert offre donc une protection contre les dommages des catastrophes naturelles aujourd’hui, tout en contribuant à freiner leur envolée à l’avenir. Ce modèle ne manquera pas de séduire dans un secteur aux avant-postes de la prévention des nouveaux risques physiques -et pourrait être ajusté pour participer également au financement de l’adaptation.  

Les investisseurs responsables trouveront-ils leur compte dans cette promesse d’impact nantie d’un rendement important ? Le succès de la première opération de Generali, d’un montant de 200 millions d’euros, suggère que oui, bien que les cat bonds restent à ce jour un marché de niche. ■

Popup de la lettre d'information! Le snippet pop up de la lettre d'information est effectif sur cette page. Cliquez C'est ici pour éditer le contenu du dialogue