Climat : AG tendues pour les banques et les assurances, comptables de leurs engagements de neutralité carbone

@Eric Piermont / AFP

L'ACTU

Climat : AG tendues pour les banques et les assurances, comptables de leurs engagements de neutralité carbone

 Article réservé aux abonnés | Par  Anne Catherine Husson Traore | Publié le 05/05/2022

Ce ne sont pas leurs résultats mais leurs politiques climatiques qui agitent les Assemblées Générales (AG) des grandes banques. Aux États-Unis les actionnaires ont repoussé les résolutions déposées auprès des principaux acteurs financiers (Bank of America, Citi, JP Morgan…) demandant un arrêt du financement des énergies fossiles en cohérence avec les engagements pris de neutralité carbone. En France, la campagne est plutôt sur le mode de l’interpellation. Anticipant le mouvement, BNP Paribas vient de publier une nouvelle stratégie climat, plus ambitieuse. Décodage des enjeux.

Plusieurs résolutions demandant l’arrêt immédiat du financement des énergies fossiles ont été déposées auprès des principales banques américaines. Sommés de prendre leurs responsabilités climatiques, leurs dirigeants se sont défendus en expliquant que l’on ne pouvait brutalement stopper les énergies fossiles sans détruire l’économie. Ils ont malgré tout admis la légitimité de l’objectif. Jane Fraser, la dirigeante de CItiGroup a déclaré par exemple, que "la transition doit être accélérée mais nous avons besoin dans le même temps de limiter le choc qu’elle représente pour l’économie et les individus"

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable