Compensation carbone : Les marchés ne peuvent pas battre les lois de la physique

@CCO

L'ACTU

Compensation carbone : Les marchés ne peuvent pas battre les lois de la physique

 Article réservé aux abonnés|Par  Novethic, Arnaud DUMAS|Publié le 02/04/2022

C’est un flop. L’initiative internationale pour développer les marchés volontaires du carbone au niveau mondial, lancée par Mark Carney, a revu ses ambitions à la baisse. Un flop qui n’a pas surpris Kate Mackenzie, experte en finance climat, qui explique que vouloir compenser de manière financière les émissions de gaz à effet de serre est un leurre. Chaque semaine, Novethic Essentiel vous propose un billet LinkedIn qu’il ne fallait pas manquer.

L’initiative a fait pschitt. Mark Carney, l’ancien dirigeant de la Banque d’Angleterre, avait lancé en grande pompe sa "Taskforce on scaling voluntary carbon markets" (groupe de travail pour le passage à l’échelle des marchés carbone volontaires) l’année dernière, avec pour objectif de développer le marché de la compensation carbone au niveau mondial. Une initiative qui avait été accueillie avec scepticisme par les ONG, qui criaient au greenwashing. Quelques mois plus tard, la taskforce annonce revoir ses ambitions à la baisse…

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable