CSRD : les investisseurs plaident pour un reporting précis sur les engagements de neutralité carbone des entreprises

@CCO

L'ACTU

CSRD : les investisseurs plaident pour un reporting précis sur les engagements de neutralité carbone des entreprises

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud Dumas|Publié le 19/04/2022

La directive CSRD sur le reporting ESG des entreprises entre dans sa dernière ligne droite. Alors que la Commission européenne, le Conseil et le Parlement négocient un texte de compromis, Eurosif et les PRI signent une lettre commune pour indiquer leur position. Pour ces représentants des investisseurs responsables, la directive doit intégrer l’obligation de reporter sur un plan de transition climatique, étayé de données basées sur la science. Une obligation d’autant plus importante alors que la course internationale à la création d’un standard de reporting ESG fait rage.

Les négociations en trilogue entre les trois autorités européennes ont commencé sur le texte de la CSRD (Corporate Sustainability reporting directive). Et les débats inquiètent les investisseurs qui veulent s’assurer que les informations demandées aux entreprises permettront bel et bien de comparer leurs engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Eurosif, l’association des forums d’investissement responsable européens, et les Principles for responsable investing (PRI) ont alerté la Commission européenne sur la nécessité de s’accorder sur une directive CSRD ambitieuse, notamment dans le cadre de la course internationale à la mise en place d’un standard de reporting ESG. 

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable