Dette souveraine, pétrole, gaz, matières premières… le sujet explosif du trading des actifs russes

@CCO

L'ACTU

Dette souveraine, pétrole, gaz, matières premières… le sujet explosif du trading des actifs russes

 Article réservé aux abonnés|Par  Novethic, Arnaud DUMAS|Publié le 19/03/2022

Goldman Sachs a été pointée du doigt pour sa possible activité de courtier de la dette russe, en proposant à des investisseurs de l’acheter à bas prix. Shell aurait, de son côté, profité des bas prix du pétrole russe. Rien d’illégal dans ces activités, les trous dans la raquette des sanctions internationales laissant des possibilités de négoce. Mais le risque de réputation pour ces grandes entreprises n’est jamais très loin.

Pris la main dans le sac ! Selon un article du média américain NBC, Goldman Sachs proposerait aux investisseurs d’acheter des dettes russes sur le marché secondaire. La banque américaine a pourtant, comme tous ses homologues, déclaré officiellement qu’elle mettait fin à ses investissements en Russie. Les sanctions américaines contre le pays de Vladimir Poutine interdisent notamment aux banques d’acheter de la dette souveraine. Mais, selon l’article de NBC, elles laissent néanmoins ouvertes certaines possibilités sur lesquelles les courtiers se sont jetés.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable