Frédéric Oudéa, le président de la FBF et directeur général de la Société générale, a réagi au rapport des ONG., @Europe1

L'ACTU

Finance et ONG : Dialogue de sourds sur le climat

 Article réservé aux abonnés|Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 28/11/2019

À la veille du Climate Finance Day, Oxfam et les Amis de la Terre publient un nouveau rapport pour dénoncer l’empreinte carbone de l’activités des banques. Le secteur financier, pourtant, s’estime en pointe sur la finance verte et s’engage à accompagner la transition de l’économie.

Nouvel épisode du bras de fer entre, d'une part, les ONG environnementales et, d'autre part, les banques et assurances françaises. Un rapport accuse ces dernières d’aggraver le réchauffement climatique en finançant massivement les énergies fossiles. La réponse du secteur financier se fait en général au Climate Finance Day avec des engagements qui renforcent leurs politiques d’exclusion du charbon et les montants alloués aux financements verts. C’est un dialogue de sourds puisque, pour les ONG, cela ne répond pas à l’urgence climatique, et qu’une transition lente du système actuel est la seule option pour les banques et assurances. 

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne