Les investisseurs, menés par ShareAction, demandent à la banque une stratégie précise de désengagement des énergies fossiles., @HSBC

L'ACTU

Financement des fossiles : HSBC est visée par une résolution actionnariale soutenue par quinze investisseurs

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 12/01/2021

Adopter une ambition de neutralité carbone en 2030 ne suffit pas, si elle n’est pas assortie d’un plan précis de sortie des énergies fossiles. C’est ce que quinze investisseurs internationaux, menés par l’organisation britannique ShareAction, veulent signifier à HSBC. Elle demeure l’une des principales banques européennes finançant les énergies fossiles. La résolution actionnariale déposée pour l’Assemblée générale demandant à la banque de publier des objectifs de désinvestissement du fossile, en commençant par le charbon.

Les engagements, c’est bien. La preuve que l’on va les mener à bien, c’est encore mieux ! C’est en substance l’objet d’une résolution actionnariale déposée auprès de la banque HSBC lors de son assemblée générale du mois d’avril. Elle a été déposée par une quinzaine d’investisseurs représentant 2400 milliards de dollars d’actifs, dont les Français Amundi et La Banque Postale Asset Management, accompagnés de 117 actionnaires individuels et menés par l’organisation britannique ShareAction.