Les ONG mettent l'accent sur les secteurs industriels les plus responsables de la déforestation., @CCO

L'ACTU

Forests and Finance veut stopper la déforestation en asséchant ses financements

 Article réservé aux abonnés|Par  Anne-Catherine HUSSON TRAORE|Publié le 03/09/2020

L’Amazonie brûle dans l’indifférence générale. C’est pourquoi un collectif d’ONG veut lancer l’alerte en montrant du doigt les banques les plus impliquées dans les activités responsables de la déforestation au Brésil, en Asie du Sud Est et en Afrique de l’Ouest et du Centre. Les ONG espèrent reproduire le schéma qui leur a permis de pousser les banques à sortir du charbon pour ne pas contribuer au réchauffement climatique.

Votre argent finance-t-il la destruction des forêts tropicales ou la violation des droits ? C’est ainsi que le collectif d’ONG derrière le site Internet Forestsandfinance.org, lancé le 1er septembre, interpelle les clients des banques dont ils dénoncent les activités. Parmi elles on trouve BankTrack, Rainforest Action Network ou Amazon Watch, qui ont fourni un travail important d’analyse de données pour chiffrer le montant des prêts accordés aux secteurs les plus responsables de déforestation massive.

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne