Gaz et nucléaire font aussi débat dans la taxonomie sud-coréenne

@CCO

L'ACTU

Gaz et nucléaire font aussi débat dans la taxonomie sud-coréenne

 Article réservé aux abonnés|Par  Novethic, Arnaud DUMAS|Publié le 07/01/2022

Le débat sur les activités à inclure dans une taxonomie verte n’est pas seulement européen. Le gouvernement sud-coréen vient de publier sa K-Taxonomy dans laquelle il intègre le gaz naturel en tant qu’énergie de transition, afin de faciliter la sortie du charbon. Des polémiques proches de celles rencontrées en Europe, qui ont suscité les mêmes réactions.

La Commission européenne n’est pas la seule à avoir profité des dernières heures de l’année 2021 pour présenter une réglementation relative à la taxonomie des activités vertes. Le ministère de l’Environnement de Corée du Sud a en effet dévoilé le 30 décembre son propre système de classification des activités vertes, baptisée la "K-Taxonomy", destinée à orienter les flux financiers vers une économie bas carbone. Très proche de son homologue européen dans sa construction, la K-Taxonomy a suscité la même levée de bouclier sur les activités de transition qui y sont intégrées.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable