Goldman Sachs prévoit de ne plus financer les nouveaux projets de charbon thermique. @CCO

L'ACTU

Goldman Sachs débute son désengagement du charbon, une première pour une grande banque américaine

 Article réservé aux abonnés | Par   Arnaud DUMAS |Publié le 17/12/2019

Goldman Sachs vient de mettre à jour sa politique environnementale, en entamant une sortie de certaines énergies fossiles. Une première pour une grande banque américaine, qui affiche clairement une stratégie pour s’écarter des actifs à risque et saisir les opportunités de la transition climatique.

Les banques françaises ont donné le "La" ces derniers mois en publiant leurs stratégies de sortie du charbon. Cette fois, c’est au tour de l’Américaine Goldman Sachs de mettre à jour sa politique de finance durable, en décidant de ne plus financer certains projets liés aux énergies fossiles, et en mettant en place un plan d’investissement massif pour la transition vers une économie bas carbone. Le message, de la part d’une banque américaine, est particulièrement important au moment où les États-Unis s’apprêtent à sortir de l’Accord de Paris. Il montre que, malgré le retard pris par Washington, une partie du monde de la finance craint de plus en plus le risque de "stranded assets" posé par les énergies fossiles.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Décryptages des tendances
de marché, nouveaux outils
et stratégies innovantes

Analyses des pratiques
d’investissement
et de gestion responsables

Chaque mercredi :
ce qu’il faut retenir de
l’actualité Finance Durable

Je m’abonne