L'Essentiel de la Finance durable
Harvard University, sous la pression des étudiants, décide de ne plus investir dans le fossile

Les étudiants et anciens étudiants de Harvard ont organisé de nombreuses manifestations sur le campus de la prestigieuse université, @350org

L'ACTU

Harvard University, sous la pression des étudiants, décide de ne plus investir dans le fossile

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 20/09/2021

Le président de Harvard a annoncé que l’université n’investirait plus dans les énergies fossiles. Depuis près de dix ans, les étudiants de l’association Divest Harvard faisaient pression pour que le fonds de dotation de plus de 40 milliards de dollars ne finance plus les entreprises carbo-intensives.

Il s’agit de l’une des universités les plus riches du monde, avec un fonds "d’endowment" représentant plus de 40 milliards de dollars, qui refusait systématiquement de sortir des entreprises des énergies fossiles. Début septembre, pourtant, la prestigieuse Harvard University a opéré un revirement radical de sa politique d’investissement. Lawrence Bacow, le président de l’université située près de Boston dans le Massachusetts, a annoncé dans un courrier aux étudiants, anciens élèves et professeurs que le fonds de l’université n’investirait plus dans les énergies fossiles. Une décision qui intervient après plus de dix ans d’activisme de la part des étudiants, notamment réunis au sein de l’association "Divest Harvard".