L'Essentiel de la Finance durable
[Il fallait l’avoir vu] Comparer fossiles et renouvelables, c’est comparer des choux et des carottes

, CC0

L'ACTU

[Il fallait l’avoir vu] Comparer fossiles et renouvelables, c’est comparer des choux et des carottes

 Article réservé aux abonnés|Par  Ludovic DUPIN|Publié le 19/06/2021

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) prend des positions de plus en plus fermes sur la transition énergétique. Longtemps mesurés sur les formes d’énergies, les experts de l’AIE se font aujourd'hui plus tranchants. Les actions liées aux énergies renouvelables sont plus valorisées que celles liées au pétrole… et pourtant la situation n’est pas si manichéenne qu’elle n’en a l’air. Chaque semaine, L’Essentiel de la Finance Durable met en avant des posts d’experts. Cette semaine, Alessandro Blassi, conseiller spécial du directeur général de l’AIE.

Le journal britannique Financial Times a publié une infographie (voir ci-dessous) assez édifiante sur la valeur des actions liées aux énergies renouvelables et celles des pétroliers. Si les renouvelables étaient sous-valorisés jusqu’en 2015, elles atteignent la parité avec le pétrole jusqu’en 2019. À partir de cette date, la valeur des renouvelables s’envole, tandis que les fossiles décrochent. L’apparition du Covid-19 a mis le secteur des fossiles à genoux en diminuant massivement la demande.