, @Chemsec

L'ACTU

[Il fallait l’avoir vu] Et si les chimistes étaient les prochains pétroliers

 Article réservé aux abonnés|Par  Ludovic DUPIN|Publié le 20/02/2021

Les pétroliers n’ont plus la cote auprès des investisseurs responsables. Le pétrole est en train de peu à peu rejoindre le charbon dans les cibles du désinvestissement. Pour certains, la pétrochimie pourrait à court terme être également emportée par cette vague. Chaque semaine, L’Essentiel de la Finance Durable sélectionne un post d’expert sur LinkedIn qu’il ne fallait pas louper. Cette semaine : Chemsec, organisation suédoise spécialiste de la chimie.

À l’heure où le monde se tourne vers la neutralité carbone, les secteurs pour lesquelles un tel objectif est très compliqué à atteindre sont à la peine. Pour la fondation suédoise ChemSec, spécialiste des substances chimiques dangereuses et de leur régulation, la pétrochimie fait partie de ceux-là. Dans un court texte publié sur LinkedIn, c’est presque un ultimatum qui est lancé au secteur avant que celui-ci ne soit banni des portefeuilles des investisseurs responsables.