L'Essentiel de la Finance durable
[Il fallait l’avoir vu] Le bien-être avant les bénéfices : une évidence pour la Maif

, @Maif

L'ACTU

[Il fallait l’avoir vu] Le bien-être avant les bénéfices : une évidence pour la Maif

 Article réservé aux abonnés|Par  Ludovic DUPIN|Publié le 06/03/2021

Pour certains, faire passer le bien-être général avant le profit n’est pas du tout une évidence. Pourtant en cette période de Covid, cela devrait être une vertu cardinale. Chaque semaine, L’Essentiel de la Finance Durable sélectionne un post d’expert sur LinkedIn qu’il ne fallait pas louper. Cette semaine : Navi Radjou, promoteur de l’innovation frugale.

La Maif a fait fort lors de ses résultats, présentés le 3 mars dernier. Son résultat net 2020 a été divisé par quatre par rapport à 2019, passant de 127,2 millions d’euros à 36,2 millions. Et Dominique Mahé, Président du groupe MAIF s’en réjouit : "c'est le résultat d'une volonté délibérée de faire jouer la solidarité. C'est le rôle premier d'un assureur : il faut être là dans les coups durs. La logique qui nous a animés, c'est qu'on ne doit pas tirer profit de la crise".