Inondations, boue, ouragan… les catastrophes climatiques pèsent lourdement sur le marché américain de l’immobilier de luxe

@Apu Gomes / AFP

L'ACTU

Inondations, boue, ouragan… les catastrophes climatiques pèsent lourdement sur le marché américain de l’immobilier de luxe

Par  Anne-Catherine Husson Traore | Publié le 10/01/2023

Combien vaut une maison à plusieurs millions de dollars balayée par des torrents d’eau et de boue ? Cette question est désormais à l’agenda des agents immobiliers de la très chic ville californienne de Montecito où réside l’ex-couple princier Meghan et Harry. Ces derniers ont, comme les autres, reçu un ordre d’évacuation immédiate lundi avant que les torrents de boue ne dévastent la ville. Située près de Santa Barbara, elle a déjà été victime d’évènements de même nature il y a cinq ans et ils avaient fait 23 morts.

La maison de Montecito dans laquelle résident le Prince Harry, sa femme Meghan Markle et leurs enfants a été achetée 14 millions de dollars à l’été 2021. Ils cherchent apparemment à la revendre depuis janvier mais souhaiteraient rester dans la petite ville californienne très chic où résident aussi Oprah Winfrey ou Gwyneth Paltrow. Celle-ci dispose d’une maison de 1300 m2, rénovée à l’été 2022, pour y installer une soixantaine de panneaux solaires. On y trouve d’autres stars et aussi des dirigeants d’entreprise comme Ted Sarandos, co-président de Netflix. Il a acheté, en 2022, pour 34 millions de dollars la maison qu’Ellen DeGeneres, l’animatrice de talkshow, venait de mettre en vente.  Sur toutes les photos du site de Sothebys qui propose ces villas de star à prix luxueux – entre 1,8 et 72 millions de dollars -, les photos sont toutes prises sous une belle lumière ensoleillée, très loin des images de Montecito qu’on trouve ces dernières heures sur Twitter.


La répétition du phénomène à cinq ans de distance devrait pourtant bouleverser à terme ce marché d’immobilier de luxe. Il est le résultat d’une combinaison de facteurs climatiques qui se répètent en Californie, comme l’explique l’expert de la chaîne météo WeatherChannel, Dave Malkoff, sècheresse, incendies, sols incapables d’absorber les pluies diluviennes…


La situation de l’immobilier de luxe à Miami est assez similaire. En 2017, le quartier chic de West South Beach sur le front de mer de Miami était décrit comme "le refuge des investisseurs qui s’offrent de fabuleux appartements dans des immeubles de luxe, les condominiums, qui abritent des appartements de rêve offrant un panorama idyllique et des prestations hors normes". Cinq ans plus tard, les appartements dans ces "condos" sont toujours à vendre mais les annonces sont plutôt illustrées par des simulations en 3D. Deux ouragans, Ian en septembre 2022 et Nicole en novembre 2022, ont ravagé la côte et les photos des immeubles avec vue sur mer ressemblent à cela.