L' e-mail qui décrédibilise l'engagement climat de BlackRock

@CCO

L'ACTU

L' e-mail qui décrédibilise l'engagement climat de BlackRock

Par  Novethic, Anne-Catherine HUSSON TRAORE | Publié le 12/03/2022

Influence Map, l'ONG spécialiste du lobbying, fait écho aux révélations du Guardian qui a publié un mail du régulateur texan du pétrole dans lequel il se félicite de savoir que BlackRock "ne pense pas ce qu’il dit sur le gaz et le pétrole". Il a été envoyé après une rencontre avec des responsables du géant de la gestion d’actifs. Cette affaire jette un voile sur la sincérité des engagements climat de Blacrock. Explications.

Inquiet des positions climatiques de Larry Fink, le patron de BlackRock, exprimées dans sa lettre annuelle aux entreprises, le régulateur texan du pétrole a pris rendez-vous avec des responsables de la société de gestion dont les actifs dépassent les 10 000 milliards de dollars, afin de connaître leur position exacte sur l’industrie fossile. Dans son e-mail, déniché par la cellule investigation du Guardian, le régulateur les remercie grandement et affirme avoir été rassuré par leur désir de rester investis dans les énergies fossiles !

Il écrit le 14 janvier 2022 : "C’était très agréable d’entendre que BlackRock ne pensait pas ou ne croyait plus ces choses désagréables que la compagnie et son dirigeant affirment sur le pétrole et le gaz". Il ajoute : "Je reste à votre disposition pour continuer notre dialogue afin que le pétrole et le gaz texan continuent à bénéficier du meilleur accès aux financements".


Mise en œuvre difficile

Cette affaire est une nouvelle brèche dans le mur des engagements climat pris au plus haut niveau par les dirigeants des organisations financières depuis 2015. Elle ne montre pas forcément qu’ils ne sont pas sincères mais plutôt qu’ils ont bien du mal à les mettre en œuvre. Ces engagements supposent en effet de former l’ensemble de leurs équipes à de nouveaux modèles qui rompent avec les bases. 

Blackrock n’a visiblement pas expliqué aux correspondants des autorités texanes que le financement du pétrole et du gaz comme avant est incompatible avec l’Accord de Paris !■


Popup de la lettre d'information! Le snippet pop up de la lettre d'information est effectif sur cette page. Cliquez C'est ici pour éditer le contenu du dialogue