L'Essentiel de la Finance durable
L'introduction en Bourse de Deliveroo bute sur le facteur "social" de l'ESG

Deliveroo a dû revoir ses ambitions à la baisse pour son introduction en Bourse., @Deliveroo

L'ACTU

L'introduction en Bourse de Deliveroo bute sur le facteur "social" de l'ESG

 Article réservé aux abonnés|Par  Arnaud DUMAS|Publié le 31/03/2021

L'opération a fait un flop. L'introduction en Bourse à Londres de Deliveroo ce 31 mars n'a pas suscité l'engouement espéré des investisseurs. Si le spécialiste anglais de la livraison de repas a largement profité des périodes de confinement, plusieurs grands investisseurs britanniques ont refusé de participer à l’opération en basant leur décision sur l’analyse du critère "S" de l’ESG. Le modèle économique de la start-up, reposant sur des travailleurs indépendants en situation souvent précaire, fait en effet peser un risque social trop important selon eux.

[Mise à jour le 1er avril 2021] Le 31 mars, Deliveroo, spécialiste anglais de la livraison de repas, s’introduit à la Bourse de Londres. C'est l'une des plus grosses opérations du genre depuis dix ans. Et pourtant, de nombreux investisseurs britanniques ont décidé de la bouder, estimant que le modèle de Deliveroo n’était pas soutenable. Legal and General Investment Management, Aviva Investors, M&G et Aberdeen Standard Investments ont tous pointé du doigt les conditions de travail des livreurs pour expliquer leur refus d’investir au moment de l’introduction en Bourse.