La Lousiane met sur liste noire Blackrock désigné par les Républicains comme l’ennemi de l’économie américaine

@Spencer Platt / AFP

L'ACTU

La Lousiane met sur liste noire Blackrock désigné par les Républicains comme l’ennemi de l’économie américaine

 Article réservé aux abonnés | Par  Anne-Catherine Husson Traore | Publié le 10/10/2022

John Schroder, en charge du budget de la Louisiane, vient d’annoncer qu’il se débarrassait des 794 millions de dollars investis via BlackRock pour protéger les finances de la Louisiane "de l’ESG et des stratégies de neutralité carbone qui veulent détruire l’industrie des fossiles". Troisième État républicain à rejoindre la croisade, la Louisiane franchit un pas supplémentaire en ciblant Larry Fink, le PDG de Blackrock, accusé d’être à la tête d’un vaste complot "woke" anti-américain.

Les élections américaines de mi-mandat ont lieu dans un peu moins d’un mois et l’argent des contribuables américains est au cœur de cette campagne violente où les trumpistes font feu de tout bois. Les gouverneurs républicains dont ceux du Texas et de la Floride ont décidé d’exclure toute intégration ESG par leurs fonds de pension, voire à mettre sur liste noire les sociétés de gestion qui la pratiquent et ont pris des engagements de neutralité carbone. La Louisiane a adopté la seconde stratégie en ciblant plus particulièrement BlackRock et son PDG Larry Fink.


Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable