La réglementation pousse le capital investissement à accélérer sur la finance durable

@CCO

L'ACTU

La réglementation pousse le capital investissement à accélérer sur la finance durable

 Article réservé aux abonnés | Par  Séverine Leboucher | Publié le 20/11/2023

Le secteur de l’investissement non-coté tente de rattraper son retard sur le coté en matière de finance durable. Une étude d’Ethifinance montre les progrès accomplis par le capital-investissement et la dette non cotée, qui sont de plus en plus nombreuses à étoffer leurs équipes en matière d’ESG. Une transformation favorisée par la réglementation mais qui doit être encore approfondie.

Les sociétés de gestion françaises spécialisées dans les actifs non cotés parlent ESG de plus en plus couramment. Selon le panorama publié par l’agence de notation Ethifinance lundi 13 novembre, les trois-quarts des quelque 250 acteurs du capital-investissement et de la dette privée étudiés disposent désormais d’une politique extra-financière formalisée, contre 57% l’an dernier. "Le niveau de maturité moyen des sociétés de gestion françaises a globalement augmenté", assure Xavier Leroy, directeur du pôle Conseil d’Ethifinance. En effet, si la part des acteurs considérés par l’agence comme "leaders" ou "avancés" dans le domaine progresse modérément, passant de 18 à 22%, c’est surtout la proportion des gérants très éloignés du sujet qui s’effondre de 54 à 36%.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable