Siège de la Securities and exchange commission, l'autorité de régulation des marché américaine., @CCO

L'ACTU

La SEC recule dans sa croisade contre l’engagement actionnarial

 Article réservé aux abonnés|Par  Paul KIELWASSER|Publié le 19/06/2020

Alors que la saison des assemblées générales d’actionnaires bat son plein, l’autorité américaine de régulation des marchés a décidé d’abandonner une mesure controversée prise à l’encontre des agences de conseil en vote. Les investisseurs y voyaient une menace pour l’efficacité de l’engagement actionnarial. La position de la SEC est plus que jamais ambiguë sur cette question.

Dans sa croisade contre l’engagement actionnarial, la Securities and exchange commission (SEC) a lâché un peu de lest. Elle a retiré une proposition de réglementation qui aurait donné aux entreprises un droit de regard sur les avis des agences de conseil en vote. Ce recul n’efface cependant pas l’ambiguïté de la position du gendarme des marchés américains quant à l’engagement actionnarial, et en particulier les résolutions liées à des facteurs ESG (environnement, social et gouvernance).

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne