La société Vert marine décrète la fermeture immédiate de piscines municipales pour cause d’explosion de la facture d’énergie !

@ThomasPark via Unsplash

L'ACTU

La société Vert marine décrète la fermeture immédiate de piscines municipales pour cause d’explosion de la facture d’énergie !

 Article réservé aux abonnés | Par  Anne Catherine Husson Traore | Publié le 07/09/2022

Exploitant des dizaines de piscines dont le complexe aquatique de Limoges en délégation de service public, l’entreprise normande Vert Marine a décidé de fermer sans préavis une trentaine d’établissements. Au-delà des procès auxquels elle s’expose, cela montre la tonalité des négociations entre les acteurs économiques, tous impactés par l’explosion du prix de l’énergie. Qui doit payer l’addition et avec quels moyens ? Retour sur un cas de figure exemplaire.

Le sport est un business. Les deux fondateurs de Vert marine l’ont bien compris quand ils ont créé, en 1992, une entreprise spécialiste de la "gestion déléguée des équipements sportifs de nouvelle génération comme les piscines", devenue leader de son secteur depuis. Une soixantaine de collectivités ont délégué la gestion de leurs équipements de sport et loisirs à Vert Marine qui affirme accueillir plus de 13 millions d’usagers. Mais l’entreprise a décidé, lundi 5 septembre, de fermer brutalement une trentaine de piscines, réparties sur tout le territoire français parce que "l’augmentation du prix de l’énergie menace la rentabilité de toute l’entreprise". 

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable