Le conflit en Ukraine met à mal la stratégie du gaz comme énergie de transition

@CCO

L'ACTU

Le conflit en Ukraine met à mal la stratégie du gaz comme énergie de transition

 Article réservé aux abonnés | Par  Novethic, Arnaud DUMAS | Publié le 23/02/2022

Les investisseurs ont joué de prudence sur les marchés face au risque de guerre en Ukraine. Au risque d’instabilité économique, s’ajoute la dépendance européenne aux énergies fossiles, notamment au gaz russe. Le renchérissement du prix du gaz, parti pour durer, voire de futures difficultés d’approvisionnement, va peser sur l’économie européenne. Et repose la question du gaz comme énergie de transition.

Et les marchés plongent. L’escalade du conflit en Ukraine s’est traduite par une mise en retrait des investisseurs, qui préfèrent jouer la prudence face au risque d’une invasion par la Russie. Les indices boursiers mondiaux ont ainsi chuté dès l’annonce par Vladimir Poutine, le président russe, de la reconnaissance de l’indépendance des deux territoires de Donetsk et Louhansk, à l’est de l’Ukraine. Avant de reprendre des couleurs à l’annonce de sanctions plus légères qu’attendues. Mais si les marchés financiers connaissent des oscillations, les cours du pétrole et du gaz, eux, demeurent fermement orientés à la hausse, soutenus par le risque de perturbation de l’approvisionnement issu de Russie.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable