Les nombreux labels verts européens viennent orienter l'investissement vers des produits financier verts., @Pixabay

L'ACTU

Le label Greenfin se pose en figure de proue de labels verts européens aux approches multiples

 Article réservé aux abonnés|Par  Nicolas REDON|Publié le 24/06/2019

Il vient tout juste de changer de nom. Le label Greenfin français, ex-label TEEC, veut guider les investisseurs soucieux de placer leur argent dans des produits verts. Il s’inscrit dans une galaxie complexe de labels verts européens, aux approches variées aussi bien quant à l’univers d’entreprises éligibles que de l’impact attendu.

Annoncé le 11 juin dernier, le changement de nom de l’ancien label TEEC, nouvellement Greenfin, entérine la volonté du ministère de la Transition Écologique et Solidaire de le rattacher plus lisiblement à la notion de finance verte. La sonorité de TEEC pouvait évoquer un focus sur les nouvelles technologies. Avec Greenfin le doute n’est plus permis : l’ambition est de récompenser les fonds verts gérés selon les meilleures pratiques du marché. 

Le caractère "résolument vert" et "crédible" du label Greenfin est mis en avant par le ministère dans une brochure réalisée pour l’occasion. 

Exclusivement réservé aux abonnés Essentiel
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m'abonne