Le "Say on Climate" de TotalEnergies face à la montée en puissance des exclusions fossiles

CCO

L'ACTU

Le "Say on Climate" de TotalEnergies face à la montée en puissance des exclusions fossiles

 Article réservé aux abonnés | Par  Anne Catherine Husson Traore | Publié le 20/04/2022

Grande première pour un organisme de retraite français ! L’Ircantec a publié la liste des 12 compagnies exclues de ses portefeuilles en raison de leur politique climatique. TotalEnergies figure au rang de ces sociétés. Un signal préoccupant pour la major pétrolière qui veut contrer le mouvement grandissant d’exclusion des énergies fossiles en soumettant à ses actionnaires une résolution type "Say on Climate" lors de son AG du 25 mai.

À peine sorti et déjà contesté : le projet de résolution de Total Energies sur sa politique climat est d’ores et déjà bousculé. Lors de son AG du 25 mai prochain, la compagnie a prévu de soumettre au vote consultatif de ses actionnaires son rapport de progrès sur ses ambitions climatiques. Il s’agit d’une révision de sa stratégie climat publiée le 24 mars dernier. TotalEnergies y décrit, "pour la première fois, sa vision 2050 d’un TotalEnergies Net Zéro qui produira dans son ensemble 50% de l’électricité renouvelable, 25% des nouvelles molécules décarbonées issues de la biomasse (biocarburants, biogaz) ou de l’électricité renouvelable (hydrogène, e-fuels) et pour 25% des hydrocarbures (pétrole et gaz) dont les émissions Scope 3 résiduelles de ses clients d’environ 100 MtCO2e seront intégralement capturées, recyclées ou compensées". Ce nouvel engagement vient compléter une stratégie déjà détaillée lors du premier "Say on climate" qui avait été approuvé par 91,8 % des actionnaires lors de l’AG de 2021.

Cet article est réservé aux abonnés

Faites confiance à Novethic Essentiel pour déchiffrer les dernières actualités de développement et finance durable